Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
villages et villes de France Gastronome, amateur de bonnes tables, voyageur sur les routes de France et d'ailleurs, à la découverte de nos villes et villages, joyaux du patrimoine, en explorant les moindres recoins, curieux et passionné de lieux remarquables, voici quelques unes de mes images.

Espagnac Sainte Eulalie

Christian Levanin
Commune composée de plusieurs entités dans le Lot. A l'origine un "village-monastère", il en reste aujourd'hui les ruines du prieuré Val Paradis, l'église du XIIIème, remaniée au XIVème siècle, classée "monument historique" et les restes de muraille fortifiée, situé sur la rive gauche du Célé, uniquement accessible par un pont. Il y eut des nonnes, une centaine de chanoinesses augustines, un "chemin des Dames" longe les vestiges des diverses époques. Ravagé par la guerre de cent ans, le couvent se releva de ses ruines et ne fut désaffecté qu’à la révolution. Les autres hameaux, sur la rive droite, ne se rejoignent que par le Causse, une particularité dans la vallée. Une halte sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"
ESPAGNAC SAINTE EULALIE  à l'origine un "village-monastère"

ESPAGNAC SAINTE EULALIE à l'origine un "village-monastère"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires